Lutte contre le charançon rouge du palmier  

Le charançon rouge du palmier ou Rhynchophorus ferrugineus est un coléoptère qui occasionne d’importants dégâts et entraîne une mortalité significative chez les palmiers.



Le charançon rouge du palmier est présent en France depuis 2006 et constitue une menace pour le patrimoine palmier et plus particulièrement pour le palmier des canaries (Phoenix canariensis). La zone contaminée dépasse largement notre région et s’étend sur tout l’arc méditerranéen. Le premier foyer sur Nice à été découvert en janvier 2011 au square Alicante (quartier du Port). L’insecte vit en colonie à l’intérieur du palmier où il détruit les tissus pour se nourrir. La dégradation des tissus conduit à la formation d’une « carie » présentant un point de faiblesse. Celui-ci engendre un risque de chute des palmes et de la partie apicale du palmier.

Le Charançon rouge du Palmier

Cet insecte mesure de 3 à 4 centimètres de long à taille adulte. Il se déplace localement par essaimage en volant de palmier en palmier et se reproduit en pondant des œufs par centaine déposés en général au niveau des palmes centrales de la tête du palmier. Ces œufs en devenant larves mangent les fibres du palmier provoquant des dégâts au cœur de la partie supérieure du palmier et sa mort lorsque le bourgeon terminal est atteint.

Détection des signes de contamination

Signes extérieurs

JPEG - 211.9 ko
Désaxement des palmes
JPEG - 157.4 ko
Encoches sur les palmes
JPEG - 109.3 ko
Encoches sur les palmes
Signes intérieurs
JPEG - 196.7 ko
Palmes du cœurs rongées
JPEG - 198 ko
Sciure et galeries

La réglementation

Depuis 2010 la lutte contre le Charançon Rouge du Palmier (CRP) Rhynchophorus ferrugineus est obligatoire sur tout le territoire national par arrêté (arrêté ministériel du 21 juillet 2010 modifié) Il s’adresse à tout propriétaire public ou privé. Réussir la lutte contre cet insecte, nécessite une mobilisation générale, en effet ce ravageur ne connait aucune limite administrative, politique, ou de propriété publique ou privée. Sauver nos palmiers demande que les palmiers infestés soient détectés et traités à temps avant que le bourgeon terminal du palmier ne soit atteint, et que les insectes n’aient infestés les végétaux voisins.

Les mesures de lutte obligatoire

Si votre palmier est contaminé :

Si votre palmier est situé à moins de 100 m d’un foyer (zone contaminée) déjà déclaré :
Si votre palmier est situé à moins de 200 m d’un foyer (zone de sécurité) déjà déclaré :

Un dossier dans lequel vous trouverez toutes les informations nécessaires est à votre disposition sur le site internet de la DRAAF PACA.
Les listes des personnes et entreprises habilitées sont disponibles sur ce site.

Vous pouvez aussi consulter le site de FREDON PACA.

Point sur la contamination

Consultez la cartographie de la FREDON PACA reprenant l’ensemble des palmiers contaminés déclarés auprès du Service Régional de l’Alimentation de la région PACA pour la période allant de 2010 au 31 décembre 2015 pour les département du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes.