Warning: ini_set() [function.ini-set]: A session is active. You cannot change the session module's ini settings at this time in /home/lagaudefvd/www/Site_Mairie/ecrire/public/assembler.php(625) : eval()'d code on line 16

Site de la commune de La Gaude     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Loisirs et culture > Histoire et Patrimoine

Article

Eglises et chapelles

La première trace d’un lieu de culte remonte à 1078 avec la donation à l’abbaye de Saint-Pons fondée par Charlemagne du Monastère de Sainte-Marie aujourd’hui disparu.

|center
JPEGLe bâtiment le plus ancien qui reste visible aujourd’hui est l’église San Peire, Saint-Pierre. Elle sera paroisse de la Gaude du XIIème au XIVème siècle. Abandonnée en même temps que le village, elle sera définitivement désaffectée en 1719.
La Gaude émigrant au Trigan, ses habitants se tournent vers la petite chapelle Sainte-Apollonie, déjà construite parce que les fermiers du hameau trouvaient Saint-Pierre trop éloignée. Elle accédera au rang d’église paroissiale du XVème siècle jusqu’en 1629. On continue à s’y rendre en procession le 9 février, jour de la sainte Apollonie. En trop mauvais état, elle devra être détruite à mi-hauteur en la comblant avec les déblais. La croix qui était devant l’édifice sera placée en son milieu le 30 juin 1895 et s’y trouve encore aujourd’hui.


L’église paroissiale
JPEGEn 1616, le seigneur de La Gaude, Scipion de Villeneuve, donne à la commune un terrain pour construire une nouvelle église. Elle deviendra rapidement le noyau du regroupement principal, et en 1629, elle sera consacrée à saint Pierre, en souvenir de l’ancienne paroisse. Elle passera sous le vocable actuel de Sainte-Victoire en 1846. En 1681, elle est agrandie, avec une porte mise « sur le mitan », et une tour pour le clocher sur le presbytère. Le clocher tombe en 1684 et est remplacé par un nouveau muni de deux cloches. En 1876, l’église menaçant ruine est interdite par l’évêque, et en 1879, le conseil municipal décide de la faire démolir. On commence à la reconstruire en 1886 et elle sera terminée en 1891 et inaugurée par un feu d’artifice. En 1887, la commune y installe une horloge et en 1890, on ajoute le clocher et le chœur. Pendant toute la durée des travaux, le culte fut célébré dans la chapelle des pénitents blancs de la confrérie de Saint-Bernardin.

Visite de l’eglise Sainte-Victoire : Entrée libre en journée.
Adresse :
 Rue centrale - Place de l’église


La chapelle des Pénitents blancs
JPEGMarie-Elisabeth Bérenger donna en 1839 une parcelle de son terrain au quartier des « Faïsses » afin d’y édifier une chapelle dédiée à Saint Bernardin, patron de nombreuses confréries de Pénitents. Les travaux commencés en 1844 ne seront terminés qu’en 1875. La chapelle sera inaugurée juste à temps, au son de la cloche offerte par l’abbé Boniffacy, au moment où l’église paroissiale allait être interdite. Elle la remplacera durant huit ans. La chapelle devient officiellement communale en 1911 et célébrera son dernier culte en 1913. Des travaux de réparation seront entrepris en 1927. De 1996 à 2003, elle a été restaurée et mise en valeur par les vitraux d’Alain Peinado, maître verrier gaudois.
Visite de la chapelle Saint-Ange : sur demande à l’office de Tourisme de La Gaude.
Adresse :
 au croisement de la montée de la Chapelle et de la rue du Trigan


Remerciements
Travail de recherche historique et d’écriture Alex BENVENUTO
La réalisation des dessins est l’oeuvre d’Henri CAPRA

Galerie photos de la fête patronale Sainte-Apollonie

Rechercher sur ce site :
{Site de la commune de La Gaude} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional