La Gaude Facebook Contact Accessibilité
2. Vivre à La Gaude
Flash info
Partager cet article :
Lutte contre le charançon rouge du palmier

Le charançon rouge du palmier ou Rhynchophorus ferrugineus est un coléoptère qui occasionne d’importants dégâts et entraîne une mortalité significative chez les palmiers.

Aidons nos palmiers à passer l’année !

Nos palmiers font toujours face à une très importante menace, celle du charançon rouge, et dans une moindre mesure à celle du papillon du palmier. Chacun constate les dégâts produits avec le triste spectacle de ces grands végétaux réduits à l’état de totems morbides. Le seul moyen de lutte reste le traitement préventif des palmiers. Parmi les méthodes éprouvées, l’injection, une fois l’an, d’un traitement à base d’un insecticide, se présente comme une solution pratique et économique. Le benzoate d’émamectine opère alors comme un vaccin. Il agit par contact et ingestion contre les larves et les autres insectes nuisibles présents dans le palmier. Des traitements par « imprégnation » existent également. Ils nécessitent cependant 6 à 8 interventions au cours de l’année, ce qui alourdit la facture.

Pour lutter contre ce fléau, la commune de La Gaude demande aux particuliers de veiller à la bonne santé de leurs plantes. En cas de foyer infecté détecté, un protocole très strict est à respecter. La commune adhère aujourd’hui à une plateforme regroupant des communes, PalmierSud, pour pouvoir proposer à nos concitoyens des coûts raisonnables et pour inciter à traiter préventivement. Les propriétaires des Phoenix et autres espèces ornementales ont l’opportunité de se rendre sur le site internet palmiersud.fr pour s’inscrire à un groupement d’interventions et bénéficier d’un coût de 72€ pour le traitement de leurs palmiers (au lieu de 240€ TTC tarif public). Ainsi nous participons tous activement à la lutte collective pour la sauvegarde des palmiers. N’oublions pas que nos palmiers concourent à l’attractivité de notre territoire et qu’ils font partie intégrante de notre patrimoine végétal.

Le Charançon rouge, tueur des palmiers

Ce petit ravageur a la vie dure. D’origine tropicale, le charançon rouge n’est pas calé sur les saisons. Il développe plusieurs générations en une année et l’on trouve à la même période des œufs, des larves et des adultes. Mais c’est à la sortie de l’hiver qu’il devient plus dangereux, en profitant de la montée de la sève et en multipliant ses déplacements. Il pond, sur la base des palmes, de 100 à 300 œufs. En éclosant, ceux-ci donnent naissance à des larves qui creusent des galeries dans le stipe (le tronc). Conséquence : le palmier, fragilisé, finit par mourir lorsque le bourgeon terminal est atteint. Si en plein désert, le Rhynchophorus ferrugineus peut effectuer des vols de 7 kilomètres pour assurer sa survie, il ne sort généralement pas, de toute son existence, d’un périmètre de 100 mètres autour de son lieu d’éclosion.

Détection des signes de contamination

Signes extérieurs

JPEG - 211.9 ko
Désaxement des palmes
JPEG - 157.4 ko
Encoches sur les palmes
JPEG - 109.3 ko
Encoches sur les palmes
Signes intérieurs
JPEG - 196.7 ko
Palmes du cœurs rongées
JPEG - 198 ko
Sciure et galeries

Le traitement par injection

L’applicateur perce 4 trous dans le stipe (le tronc) du palmier. Il y injecte une solution d’émamectine benzoate à l’aide d’un pistolet sous pression. Le produit reste confiné dans le stipe et ne se disperse pas autour du palmier. La composition des fibres des palmes bloque sa propagation à ses fleurs, épargnant ainsi les abeilles. La dose de produit chimique utilisée est inférieure de 2 à 20 fois la dose utilisée pour les autres stratégies de lutte phytosanitaires agréées par les pouvoirs publics. La solution se décompose rapidement aux UV. De plus, l’environnement animal et végétal ne risque aucune contamination du produit. Une seule intervention par an suffit.

Les mesures de lutte obligatoire

Depuis 2010, la lutte contre le charançon rouge du palmier est obligatoire sur tout le territoire national, cette obligation a été renouvelée par arrêté ministériel en du 25 juin 2019.

Pour contenir ce phénomène, une application effective et préventive sur le terrain est essentielle. Les propriétaires des palmiers doivent surveiller et faire traiter les palmiers. Pour réduire le coût de traitement, la commune de La Gaude a passé une convention avec "Palmier Sud". Cette association sans but lucratif ni commecial réunit plusieurs communes des Alpes-Martimes dans le but de sauvegarder les palmiers, en alliant les collectivités, les propriéaires privées et les spécialistes du traitement.

Cette adhésion permet aux gaudois.es d’accéder à des tarifs réduits pour le traitement de leurs palmiers : au moment de la signature de cette convention, le tarif pour le traitement est fixé à 72€ par palmier par an ( contre 240€ prix public).

Procédure pour signaler et faire traiter un palmier 

  1. 1/Inscription sur Palmier Sud
  2. 2/L’applicateur prend rendez-vous
  3. 3/L’applicateur effectue le traitement
  4. 4/Le propriétaire régle la facture

Retrouvez toute l’information sur : https://palmiersud.fr/

Contactez la mairie Mairie 24h24 Plan intéractif
Infolettre Application mobile
Mairie de La Gaude

6 Rue Louis Michel Féraud

06610 LA GAUDE

Tél. : 04 93 59 41 41
Fax. : 04 93 24 78 06

Contact Contact

Voir les horaires d'ouverture
La Gaude
Crédits et mentions légales Plan du site Plan interactif Flux Rss Infolettre Actualités Espace privé