La Gaude Twitter Facebook Contact Accessibilité
5. Loisirs et culture
Flash info
Partager cet article :
La Gaude, histoire d’eau

Alagauda : istoria d’aiga
Monseigneur Godeau, évêque de Vence, écrit vers 1650 : « les gens de la région sont restés depuis le Moyen Age plus sensibles au mystère sauvage des sources qu’à celui des eaux du baptême. »

Le temps des sources

Lorsqu’en 1100, le village de La Gaude est regroupé autour de l’église San Peire, sous la protection du château de La Gaude (actuellement sur la commune de Saint-Jeannet), les sources de la Billadoire et du Touron suffisent à couvrir les besoins en eau.
Après la peste de 1470, village et château se vident d’habitants et La Gaude se transporte au Trigan (actuelle Basse Gaude). On se contentera longtemps de la source du quartier des Prés pour la boisson, et de l’eau de la Cagne pour la bugada, la lessive. Cette source au fond du vallon était alors une dizaine de mètres plus bas qu’aujourd’hui. Son niveau s’éleva au fur et à mesure que les alluvions s’accumulaient et elle finit par devenir un puits. Au moment de la Révolution, elle est encore « la seule ressource du village tant pour les hommes que pour les animaux », et elle sera dotée d’une Pompe en 1851.

Des sources aux puits et citernes.
Entre temps, les besoins en eau augmentant, la municipalité creusa d’autres puits, d’abord vers 1680 devant la chapelle Sainte Apollonie, puis en 1708 à La Peyre (actuelle place de la Pierre), et à La Catalane (Basse Gaude).
Quelques propriétaires aisés firent creuser des puits alimentés par des nappes phréatiques. On dénombre également plus de 80 citernes privées destinées à recueillir l’eau de pluie recueillie par les gouttières. Une citerne publique sera creusée sous la Mairie en 1888. Ce « progrès » favorisa l’apparition des moustiques, et les lits des maisons bourgeoises de cette fin de XIX° siècle sont souvent équipés de moustiquaires. C’est l’époque reine du Fly Tox.
En temps de sécheresse, ou lors du passage de troupes, tout ceci ne suffit pas et jusqu’à la fin du XIX° siècle, on ira chercher l’eau à la Cagne pour la remonter à dos de mulet durant ces périodes.

La source Meynier
Mais les besoins augmentent et en 1892 on vote le principe de l’achat de la source Meynier. Cet achat sera concrétisé en 1898. La source est située sur la commune de Saint-Jeannet à quelques kilomètres de La Gaude, qu’elle peut desservir par gravité. Elle débite vingt litres seconde, mais la municipalité en utilise moins de deux pour alimenter en eau potable 6 fontaines. La surverse est recueillie dans des bassins de ciment et utilisée pour les potagers.
La source est gérée par un syndicat qui en captera la totalité et fera édifier trois grands réservoirs au Serein, au Peymont et à la Citadelle. Les fontaines datées de 1902 seront inaugurées en juin 1903, en même temps que le premier lavoir à l’entrée du village (démoli en 1952) face à l’ancien restaurant de la Brise des Pins. Un second sera construit plus tard à Sainte Apollonie puis un autre à La Baronne. Les puits devenus inutiles, voire dangereux, seront comblés en 1910.
Le réseau de distribution avec l’installation d’un nouveau canal sera inauguré en juin 1931.
En 1938, on fouille à nouveau la source Meynier et le débit passe à 1500 m3 par jour. L’eau commence à arriver dans les foyers. Les fontaines et les lavoirs restent un lieu d’échanges privilégié jusque dans les années 60, date du dernier raccordement de maison au réseau d’eau potable.

Très vite on voulut l’eau dans les toilettes, dans les serres, dans les jardins. On oublia bien vite des siècles de cruches, de mulets chargés de barriques, sans même se rendre compte de toute cette eau qui s’écoule dans les égouts. L’eau commença à manquer. Le syndicat fut contraint d’acheter 1500 m3 à la société de l’Ozone, … mais ici commence une autre histoire.

JPEG - 22 ko
Fontaine de la place des Victoires

JPEG - 68.1 ko
Fontaine du de la place du marronnier

JPEG - 27.9 ko
Fontaine rue Gabriel Ponzone



Remerciements 
Travail de recherche historique et d’écriture Alex BENVENUTO
La réalisation des dessins est l’oeuvre d’Henri CAPRA

INFOS PRATIQUES
Office de Toursime
Téléphone 04 93 24 47 26
Formulaire de contactContacter l’Office
de Tourisme

Horaires d’ouverture
Lundi 8h30 à 12h00
Du mardi au vendredi
de 8h30 à 12h et de 14h30 à 17h30
Fermé le samedi.
Contactez la mairie Mairie 24h24 Plan intéractif
Infolettre Application mobile
Mairie de La Gaude

6 Rue Louis Michel Féraud

06610 LA GAUDE

Tél. : 04 93 59 41 41
Fax. : 04 93 24 78 06

Contact Contact

Voir les horaires d'ouverture
La Gaude
Crédits et mentions légales Plan du site Plan interactif Flux Rss Infolettre Actualités Espace privé